LOU_1/LOU87
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
LA FORÊT DES NYMPHES
JOUR D’HIVER
         Nymphes en pleurs. Le vent disperse leur cortège. 12
         La naïade allongée au creux des ruisseaux froids 12
         Contre sa bouche bleue assemble ses dix doigts, 12
         Et les satyres morts ont des tombes de neige. 12
5 La terre étrange comme un visage poudré 12
         Est clarté sous la nuit et vaguement s’irise, 12
         Champ pâle où tombera l’écharpe rose et grise 12
         De l’aube, avec des fleurs de son geste égaré. 12
         « Hélas ! quand l’Adonis aux bras lourds de rosées 12
10 Reviendra-t-il vers nous des plaines élysées ? 12
         Ressuscite, Adoré qu’Élythris allaita ! 12
         Hesper, attire-nous du souris d’une étoile ! 12
         Nul ne verra-t-il plus de l’Olympe à l’Œta 12
         La cérulée Iris arquer son triple voile ? » 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie