LOU_1/LOU89
Pierre Louÿs
ŒUVRES COMPLÈTES
TOME XIII
POÉSIES
1888-1920
LA FORÊT DES NYMPHES
LE PÊCHEUR
         C’est un lac vert, toujours dominé par le chant 12
         D’un dieu qui l’assombrit de toute sa personne. 12
         Les joncs que Hadès fauche et qu’Artémis moissonne 12
         Y luisent, plus pressés que les herbes d’un champ. 12
5 Un satyre debout et noir sur le couchant, 12
         Portant le trident mince et la creuse nassonne, 12
         Au bord de l’eau fertile où le cygne frissonne, 12
         Guette la carpe brusque et le carquin méchant. 12
         Il pêche, mais le bras des naïades ondoie, 12
10 Rassemble tour à tour et disperse la proie, 12
         Nage, fuit, trouble l’eau nocturne, disparaît, 12
         Et le filet qui sort de la fraîcheur lacustre 12
         Ne jette sur la berge au bouc de la forêt 12
         Qu’un insecte, écrasé dans les ongles du rustre. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie