MOR_1/MOR19
Jean Moréas
Les Syrtes
1883-1884
         Les bras qui se nouent | en caresses pâmées, 5+6
         Le cordial bu | du baiser animal, 5+6
         Les cheveux qu'on tord, | les haleines humées, 5+6
         Des nerfs énervés | apaisent-ils le mal ? 5+6
5 Ô nos visions | les toujours affamées ! 5+6
         Ô les vœux sonnant | ainsi qu'un faux métal ! 5+6
         En nos âmes, inéluctables Némées, 11
         Qui viendra terrasser | le monstre fatal ? 6+5
         Et puisqu'il faut que | toutes coupes soient brèves, 5+6
10 Puisqu'il faut en vain | sur d'impossibles grèves 5+6
         Chercher le népenthès | et le lotus d'or ; 6+5
         Ne vaudrait-il mieux | le désir qu'on triture : 5+6
         Ne vaudrait-il mieux | te voler ta pâture, 5+6
         Dégt carnassier, | ô funèbre condor ! 5+6
mètre profil métrique : 5÷6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie