MRT_3/MRT189
Albert Mérat
L'ADIEU
1873
XXIII
         Quand les malheureux ont l'été 8
         Et le soleil pour leur sourire, 8
         Il semble qu’un peu de gaîté 8
         Vienne atténuer leur martyre. 8
5 Mais l'hiver, quand il fait si froid, 8
         Malgré la force coutumière, 8
         L’espérance cède et décroît 8
         Ainsi que la douce lumière. 8
         Avant que le ciel ne soit bleu, 8
10 L’amant triste, la lèvre aride, 8
         N’a plus même le coin du feu, 8
         Où la place laissée est vide. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie