MRT_3/MRT197
Albert Mérat
L'ADIEU
1873
XXXI
         Quand tu n’auras plus ton beau sein, 8
         Ni la douceur de ton haleine, 8
         Ni l’éclat rose et le dessin 8
         De ta joue adorable et pleine, 8
5 Alors je serai presque vieux : 8
         Mon heure aussi sera passée, 8
         Mais l’âge aura mis dans mes yeux 8
         Et sur mon front plus de pensée 8
         Ton cœur sera triste et déçu 8
10 Et tu songeras : « Lui, peut-être, 8
         « Ne se serait pas aperçu, 8
         Ou ne l’eût pas laissé paraître. » 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie