MRT_3/MRT199
Albert Mérat
L'ADIEU
1873
XXXIII
         Tu peux bien ne pas revenir 8
         Si c’est à présent ton envie ; 8
         Mais redoute mon souvenir, 8
         Qui, malgré toi, t’aura suivie 8
5 Dans les songes des nuits d’été 8
         Des étoiles étaient écloses. 8
         Ton pied cher, sans but arrêté. 8
         A perdu le chemin des roses 8
         Il n’est de loin pas de retour. 8
10 Les sources claires sont taries 8
         Où tu mirais ton pauvre amour… 8
         Les petites fleurs sont flétries ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie