NER_3/NER24
Gérard de Nerval
ÉLÉGIES NATIONALES ET SATIRES POLITIQUES
1826
POÉSIES DIVERSES
Ode
I
         Le Temps ne surprend pas le sage, 8
         Mais du Temps le sage se rit, 8
         Car lui seul en connaît l’usage : 8
         Des plaisirs que Dieu nous offrit 8
5 Il sait embellir l’existence, 8
         Il sait sourire à l’espérance, 8
         Quand l’espérance lui sourit. 8
II
         Le bonheur n’est pas dans la gloire, 8
         Dans les fers dorés d’une cour, 8
10 Dans les transports de la victoire, 8
         Mais dans la lyre et dans l’amour : 8
         Choisissons une jeune amante, 8
         Un luth qui lui plaise et l’enchante : 8
         Aimons et chantons tour-à-tour. 8
III
15 « Illusions ! vaines images ! » 8
         Nous diront les tristes leçons 8
         De ces mortels prétendus sages 8
         Sur qui l’âge étend ses glaçons : 8
         « Le bonheur n’est point sur la terre, 8
20 » Votre amour n’est qu’une chimère, 8
         » Votre lyre n’a que des sons. » 8
IV
         Ah ! préférons cette chimère 8
         À leur froide moralité ; 8
         Fuyons leur voix triste et sévère ; 8
25 Si le mal est réalité, 8
         Et si le bonheur est un songe, 8
         Fixons les yeux sur le mensonge, 8
         Pour ne pas voir la vérité. 8
V
         Aimons au printemps de la vie, 8
30 Afin que d’un noir repentir 8
         L’automne ne soit point suivie ; 8
         Ne cherchons pas dans l’avenir 8
         Le bonheur que Dieu nous dispense ; 8
         Quand nous n’aurons plus l’espérance, 8
35 Nous garderons le souvenir. 8
VI
         Jouissons de ce temps rapide, 8
         Qui laisse après lui des remords, 8
         Si l’amour, dont l’ardeur nous guide, 8
         N’a d’aussi rapides transports : 8
40 Profitons de l’adolescence, 8
         Car la coupe de l’existence 8
         Ne pétille que sur ses bords. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie