NOA_1/NOA105
Anna de Noailles
Les Vivants et les Morts
1913
III
LES ÉLÉVATIONS
JE SAIS QUE RIEN N'EST PLUS…
         Je sais que rien n'est plus pour moi, et cependant 12
         Je regarde parfois les choses de l'espace, 12
         Je vois l'ombre de l'if qui divise l'étang, 12
         Et l'azur s'entr'ouvrir pour un oiseau qui passe. 12
5 La cloche d'un couvent disperse dans les airs 12
         Son rêve débordant et son Credo candide : 12
         Douce cloche, oasis d'argent du bleu désert, 12
         C'est vous la palme et l'eau des soirs tendres et vides !… 12
         Dans la rue, un enfant, un marchand, un tonneau 12
10 Rendent le calme éther et le pavé sonores ; 12
         Je rêve d'un jardin tropical, sur les flots 12
         Où gonflent mollement les pompeuses Comores. 12
         Et je regarde luire, entre les toits serrés 12
         Où mes tristes regards lentement aboutissent, 12
15 Ces cieux du soir qui sont si doux et si propices 12
         Aux âmes qui n'ont pas encor désespéré… 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie