NOA_1/NOA17
Anna de Noailles
Les Vivants et les Morts
1913
I
LES PASSIONS
J'AI VU A TA CONFUSE…
         J'ai vu à ta confuse et lente rêverie, 12
         A ton front détourné, douloureux et prudent, 12
         Que mon visage en pleurs, qui s'irrite et qui prie, 12
         Te semble un masque ardent. 6
5 En vain ta voix m'enchante et ton regard m'abreuve, 12
         Et mon cœur éclatant se brise dans ta main ; 12
         Tu cherches vers le ciel quelque invisible preuve 12
         De mon désir humain. 6
         Tu cherches quel étroit, quel oppressant symbole, 12
10 Mêlé de calme espoir, de silence et de Dieu, 12
         Joindrait mieux que ne font les pleurs ou la parole, 12
         Ton esprit et mes yeux. 6
         Et tandis que ton cœur, craintif et solitaire, 12
         A mon immense amour n'est pas habitué, 12
15 Moi je suis devant toi comme du sang par terre 12
         Quand un homme est tué… 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie