NOA_1/NOA85
Anna de Noailles
Les Vivants et les Morts
1913
II
LES CLIMATS
LA LANGUEUR DES VOYAGES
         Le matinal plaisir du soleil dans l'herbage, 12
         Dessinant des ruisseaux d'intangible cristal ; 12
         Les cieux d'été, plus chauds qu'un sensuel visage 12
         Opprimé de désir, altéré d'idéal ; 12
5 Le hameau romantique au creux d'un roc stérile ; 12
         Des jardins de dattiers, épais ainsi qu'un toit ; 12
         L'arrivée, au matin, dans d'étrangères villes, 12
         Où, soudain, l'on se sent libéré comme une île 12
         Que bat de tout côté un flot distrait et coi ; 12
10 Le bitumeux parfum d'une rade en Hollande, 12
         Le bruit de forge en feu des vaisseaux roux et noirs 12
         Que la noble denrée exotique achalande ; 12
         Enfin, surtout, l'odeur et la couleur des soirs, 12
         Ont, pour le voyageur que le désir oppresse 12
15 Et que guide un mystique et rêveur désespoir, 12
         L'insistante langueur qui prélude aux caresses… 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie