PON_1/PON27
Raoul Ponchon
La muse au cabaret
1920
LA MUSE AU CABARET
BOURGOGNE D’AUSTRALIE !
Peut-on donner le nom de « Bourgogne »
à du vin récolté en Australie ? Telle
est la question qui s’agite, en ce moment,
à Melbourne.
Journaux.
         Vous êtes par trop rigolos, 8
          Australiens immenses ! 6
         Mettez bien dans vos ciboulots 8
           règnent les démences, 6
5 Qu’il n’est d’autre vin bourguignon 8
          — Croyez-en un ivrogne 6
         Que celui que nous bourgognons 8
          Aux coteaux de Bourgogne. 6
         Et la Bourgogne, elle est ici, 8
10  Et non en Australie. 6
         Mêmement la Gascogne ; aussi 8
          La Champagne jolie. 6
         Il faut avoir un fier toupet, 8
          Pour mettre une étiquette 6
15 Semblable, à votre vin suspect, 8
          Véritable piquette ! 6
         Il n’est, chez nous, maigre pinard, 8
          Qui ne soit cent fois brave 6
         Comme le vin le plus gaillard 8
20  De vos meilleures caves. 6
         Appelez-moi de quelque nom 8
          Que vous voudrez… Pancrace, 6
         NépomucèneAgamemnon 8
          Mais, mes enfants, de grâce, 6
25 N’appelez pas vin Bourguignon 8
          Le vin de votre flore. 6
         Enfin, pour votre instruction, 8
          Que vous dirai-je encore ?… 6
         Vous planteriez, ô Melbournois ! 8
30  Sur vos coteaux barbares, 6
         Les plus fins de nos ceps gaulois, 8
          Nos « pineaux » les plus rares, 6
         En vain ! Car, à ces gaillards-là, 8
          À ces vrais gentilshommes, 6
35 Il faut ce terroir de gala, 8
         Dont, Dieu merci ! nous sommes. 6
         Ils ont besoin de ce soleil 8
          Qui couve notre France 6
         Et n’a nulle part son pareil, 8
40  Parlant par révérence ! 6
         En revanche, plantez ici, 8
          De votre vigne piètre 6
         Le rejeton le plus transi, 8
          Vous le verrez rentre : 6
45 Notre sol, au bout d’un moment, 8
          Lui sera salutaire, 6
         Comme aussi notre ciel clément : 8
          Voilà tout le mystère. 6
         De même qu’un lourd Allemand 8
50  Peut devenir tout autre, 6
         S’il quitte opiniâtrément 8
          Sa « kultur » pour la nôtre. — 6
***
         Mais, j’entends un Australien, 8
          Dans l’aimable assistance, 6
55 Qui me dit : « Parbleu ! citoyen, 8
          J’admire ta jactance ! 6
         Et pour parler si posément 8
          De ce vin d’Australie, 6
         En as-tu gté seulement ?… » 8
60  Las ! oui, jusqu’à la lie ! 6
         Même, si je m’en souviens bien, 8
          C’est en dix-neuf cent, voire 6
         Au pavillon Australien 8
          Qu’il m’arriva d’en boire. 6
65 À cette époque-là, du moins, 8
          Vous aviez la vergogne 6
         De ne le point, devant témoins, 8
          Dénominer Bourgogne. 6
         Non. Vous l’appeliez « Tintara » 8
70  Mais, j’en jure la Bible, 6
         J’aurais préféré Choléra, 8
          C’t été plus plausible. 6
         Car, huit jours après avoir bu 8
          De ce soi-disant… Beaune, 6
75 Je sentais encore, vois-tu, 8
          Dans mon ventre un… cyclone ! 6
mètre profils métriques : 6, 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie