PON_1/PON37
Raoul Ponchon
La muse au cabaret
1920
LA MUSE AU CABARET
LE JOURNAL COMESTIBLE
À Alfred Capus.
Un Hollandais aurait trouvé
le moyen de fabriquer le journal
« Comestible ».
Gazette de Hollande.
         Ô rare invention où mon cœur se complaît, 12
         S’attendrit et se pâme ! 6
         Un journal qui devient un aliment complet 12
         Pour le corps, sinon l’âme ! 6
5 Un papier comestible et digestible, enfin ! 12
         Quelle joie ! ô délire ! 6
         Pourra le pauvre diable en apaiser sa faim, 12
         S’il ne daigne le lire. 6
         Je me vois déjeunant d’un matinal « canard » 12
10 Lequel me rassasie ; 6
         D’une page dînant de ton Temps, ô Hébrard ! 12
         De deux, les jours d’orgie. 6
         Le soir, il se pourrait que la faim me minât. 12
         Avant que je me couche, 6
15 Alors, je souperai d’un peu de Femina : 12
         Ça, pour la bonne bouche. 6
         Sans compter, qu’une fois le principe trouvé, 12
         Vous verrez tout à l’heure, 6
         Un journal succulent, raffiné, relevé 12
20 D’encre supérieure. 6
***
         Après qu’il l’aura lue, un chacun mangera 12
         Telle ou telle rubrique : 6
         La Chambre, les échos, les sports, et cætera… 12
         Les nouvelles d’Afrique… 6
25 Il est bien évident que pour le bon bourgeois, 12
         Un article de tête, 6
         Signé d’un nom connu, sera morceau de choix, 12
         Une chère parfaite. 6
         Madame, au feuilleton trouvera son profit, 12
30 Quelle qu’en soit l’usine. 6
         Les annonces, les chiens écrasés, les on-dit… 12
         Seront pour la cuisine. 6
         Pour les repas de corps, les noces, les festins, 12
         La Revue des Deux Mondes 6
35 Peut en boucher deux coins aux pires intestins, 12
         Ou le Ciel me confonde ! 6
         L’Officiel aussi sera là pour un coup, 12
         Qui coûte cinq centimes, 6
         Et saurait apaiser cinq appétits de loup, 12
40 Et plus, à mon estime. 6
         Que vous dirai-je encor ?… Remarquez bien aussi 12
         Que les propos de table 6
         Seront plus imprévus. Déjà, j’entends d’ici 12
         L’amphitryonne aimable 6
45 Dire à son invité : « Mais vous ne mangez pas, 12
         Vous êtes donc malade ? 6
         Vous savez, nous n’avons que ces roses Débats 12
         Avec une salade. » 6
         Et l’invité : « J’ai bien dîné, je vous promets. 12
50 La chère fut exquise. 6
         Tenez, je mange encor ce bout d’article, mais, 12
         C’est pure gourmandise. » 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie