PON_1/PON45
Raoul Ponchon
La muse au cabaret
1920
LA MUSE AU CABARET
LA BOUILLABAISSE
À madame Pierre Stevens.
La bouillabaisse est un étrange
salmigondis.
H.Debusschère.
         La France est un pays charmant. 8
         Et tu le dis excellemment 8
         Dans ta chronique, ô Debusschère ! 8
         Étant, au suprême degré, 8
5 Le pays cent fois consacré 8
         Du vin et de la bonne chère. 8
         Certe, on peut aller n’importe où, 8
         En France, il n’est si petit trou, 8
         Dans un coin perdu de province, 8
10 Qui n’ait sa spécialité, 8
         Son mets favori, réputé, 8
         Digne de la gueule d’un prince. 8
         Quant au vin, je n’en dirai rien. 8
         Si j’en parlais, Dieu sait combien 8
15 Je tomberais dans l’hyperbole ! 8
         J’affirme néanmoins ceci : 8
         Que les vins, nés ailleurs qu’ici, 8
         Ne sont que de la rocambole. 8
         C’est là ton avis, c’est le mien. 8
20 Mais, où je ne comprends plus rien, 8
         C’est lorsque ta plume rabaisse, 8
         En des termes plutôt hardis, 8
         Au rang d’affreux salmigondis, 8
         L’incomparable bouillabaisse ! 8
25 Je veux croire, mon pauvre ami, 8
         Que c’est un « lapsus calami ». 8
         Ou bien, c’est que ta cuisinière 8
         T’aura servi, sous ce nom-là, 8
         On ne sait quel sombre rata. 8
30 Ah ! dame !… Il y faut la manière. 8
         Salmigondis ! c’est bientôt dit. 8
         Vous l’entendez, gens du Midi ! 8
         Marius ! troun de l’air ! bagasse ! 8
         Parler avec un tel dégoût 8
35 De ce chef-d’œuvre de haut goût ! 8
         Quoi ! faire fi de la rascasse ! 8
         Moi je dis que le cuisinier 8
         Qui sut mélanger le premier, 8
         Avec mesure, avec sagesse, 8
40 Ces poissons et ces condiments, 8
         Enfin… les divers éléments 8
         Qui constituent la bouillabaisse, 8
         Mérite une statue en or, 8
         Car il établit un record. 8
45 C’était un homme de génie. 8
         Et j’estime, qu’à tout jamais. 8
         Par les véritables gourmets 8
         Sa mémoire sera bénie. 8
         Oui, Debusschère que voilà, 8
50 La bouillabaisse est un peu là, 8
         C’est une des moins contestées 8
         Culinaires combinaisons, 8
         Que l’homme ait jamais inventées, 8
         Esculente en toutes saisons. 8
55 Et les Provençaux n’ont pas tort, 8
         S’ils en hâblent, coquin de sort ! 8
         Sache bien, que moi qui te parle, 8
         Je la prise le même prix, 8
         Et je le dis sans parti pris, 8
60 N’étant de Marseille ni d’Arles. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie