PON_1/PON53
Raoul Ponchon
La muse au cabaret
1920
LA MUSE AU CABARET
PROPOS DE CARÊME
À Gueneau de Mussy.
         Ce n’est pas un travail de nègre, 8
         Pour l’estomac, de faire maigre, 8
         De temps en temps. De plus, disons 8
         Qu’il le faut. De même qu’il urge 8
5 Paraît-il, de prendre une purge, 8
         À chaque retour des saisons. 8
         Ainsi donc, ce jeûne est conforme 8
         À la santé comme à la norme. 8
         Outre — j’en appelle à Comus — 8
10 Qu’avec les seuls mets qu’autorise 8
         Notre sainte mère l’Église, 8
         On peut faire un vrai Lucullus. 8
         Mais il est de ces rigoristes 8
         Qui, plus que le Pape papistes, 8
15 Se laisseraient hacher menu, 8
         Plutôt que de mettre autre chose 8
         Qu’une arêteuse et maigre alose, 8
         Une brême sur leur menu. 8
         Or, se contenter d’une brême, 8
20 C’est exagérer le Carême. 8
         Je m’en rapporte à mon curé. 8
         L’Église n’est pas si sévère. 8
         Et je suis sûr que Dieu le Père 8
         Ne leur en sait même aucun gré. 8
25 À côté de ces « pochetées » 8
         Par contre, il est de ces athées 8
         Intransigeants (oh ! c’est leur droit. 8
         Assurément) qui, par système, 8
         Font gras pendant tout le carême 8
30 En vérité, le bel exploit ! 8
         On voit même quelques fumistes, 8
         Ichthyophages… légumistes, 8
         Par ordre de leur médecin, 8
         Ou simplement par hygiène, 8
35 Qui viandaillent comme des hyènes, 8
         Le seul jour du Vendredi-Saint ! 8
         Et remarquez bien qu’ils croient faire 8
         Un beau geste, d’un goût sévère, 8
         Alors que toi, tu les plaindras ; 8
40 Car, ces esprits forts en délire ! 8
         Du Vendredi-Saint, à vrai dire, 8
         Ne font-il pas un Mardi-Gras ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie