PRU_1/PRU11
René-François Sully Prudhomme
Les Vaines Tendresses
1875
DISTRACTION
         À mon insu j'ai dit : «ma chère» 8 a
         Pour «madame», et, parti du cœur, 8 b
         Ce nom m'a fait d'une étrangère 8 a
         Une sœur. 3 b
5 Quand la femme est tendre, pour elle 8 a
         Le seul vrai gage de l'amour, 8 b
         C'est la constance naturelle, 8 a
         Non la cour ; 3 b
         Ce n'est pas le mot qu'on hasarde, 8 a
10 Et qu'on sauve s'il s'est trompé, 8 b
         C'est le mot simple, par mégarde 8 a
         Échappé 3 b
         Ce n'est pas le mot qui soupire, 8 a
         Mendiant drapé d'un linceul, 8 b
15 C'est ce qu'on dit comme on respire, 8 a
         Pour soi seul. 3 b
         Ce n'est pas non plus de se taire, 8 a
         Taire est encor mentir un peu ; 8 b
         C'est la parole involontaire, 8 a
20 Non l'aveu. 3 b
         À mon insu j'ai dit : «ma chère» 8 a
         Pour «madame», et, parti du cœur, 8 b
         Ce nom m'a fait d'une étrangère 8 a
         Une sœur. 3 b
mètre profils métriques : 8, 3
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie