REG_2/REG102
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
ARÉTHUSE
FLÛTES D’AVRIL ET DE SEPTEMBRE
Heure d'Automne
         Mon jardin est là-bas | derrière la colline 6+6
         Et ma fontaine est douce | des roseaux s’inclinent 6+6
         Sur l’eau bleue au matin | et jaune vers le soir, 6+6
         La bêche en le heurtant | fait tinter l’arrosoir 6+6
5 Car la tâche finie | on les rentre, et la bêche 6+6
         Luit sur l’épaule comme | une arme bonne et frche, 6+6
         Et l’eau s’égoutte encor | du crible de la pomme. 6+6
         Mon songe tour à tour | est la fleur qu’il se nomme 6+6
         Tout bas, pour sa douceur | ou pour son amertume ; 6+6
10 L’ombre vient ; l’herbe se | fonce ; la terre est brune ; 6−6
         Le sable de l’allée | est blanc le long du buis ; 6+6
         Le cep rompt sous la grappe, | et l’arbre sous le fruit 6+6
         Oscille, feuille à feuille, | à son poids qui l’incline, 6+6
         Car l’automne est déjà | derrière la colline ; 6+6
15 Il vient, et avec lui | bientôt il va falloir 6+6
         La corbeille et la serpe | au lieu de l’arrosoir, 6+6
         Et vendanger la treille | et cueillir l’espalier. 6+6
         Et voir dans l’eau | toutes les tiges | s’effeuiller 4+4+4
         Au vent mystérieux | chaque année emporte 6+6
20 L’hirondelle qui fuit | avec les feuilles mortes. 6+6
mètre profil métrique : 6=6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie