REG_2/REG126
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LES ROSEAUX DE LA FLÛTE
Le Berceau
         Je ne t’enverrai pas, mon fils, dans ton berceau, 12
         Pour que tes jeunes doigts rompent leurs nœuds jumeaux, 12
         Les deux serpents, tous deux nés de l’œuf du Destin, 12
         Ni pour tenter, enfant, la force de ta main, 12
5 Ni pour voir s’enrouler à tes bras endormis 12
         Les écailles d’or clair des monstres ennemis 12
         Dont ton réveil rieur eût déjoué la dent ; 12
         Non ! mais je placerai à ton chevet prudent, 12
         Avec la talonnière et avec la cibise, 12
10 Le subtil Caducée où leur ruse s’est prise 12
         Au thyrse où s’enroula leur double corps flexible, 12
         Car tu ne seras pas Hercule, ayant pour cible 12
         Les oiseaux du Stymphale ou la laie au dur crin, 12
         Et je veux que ta vie, enfant, et ton destin 12
15 Soient voués au cher dieu que coiffe le pétase ; 12
         Que pour toi l’outre s’enfle et l’amphore s’évase 12
         Et que, par les chemins, sous tes pas sans cailloux, 12
         Naisse la douce fleur et tombe le fruit doux, 12
         Et que, le soir, au coin de la forêt, dans l’ombre, 12
20 Tu t’endormes, non pas au pied du chêne sombre, 12
         Mais sous le bouleau blanc et le blanc peuplier, 12
         Et que, lorsqu’à l’autel ton genou doit plier, 12
         Tu invoques, versant le cratère d’eau pure, 12
         Non l’Hercule hardi, mais le subtil Mercure. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie