REG_2/REG140
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LES ROSEAUX DE LA FLÛTE
L'Amour mordu
         L’Amour silencieux est plus haut que les roses 12
         Qui, grimpantes, autour du socle, sont écloses, 12
         Ivres de clair soleil ou tendres ou farouches, 12
         Mystérieusement belles comme des bouches 12
5 Qui s’empourprent et qui embaument et qui saignent ! 12
         Mais, tout en écoutant chanter l’onde aux fontaines, 12
         L’Amour, debout au blanc marbre de sa statue 12
         Svelte parmi les fleurs où elle est toute nue, 12
         Pose son doigt d’enfant sur ses lèvres de femme. 12
10 La colombe gémit ; le paon roue ; un cerf brame ; 12
         L’automne effeuille en or le bosquet qui fut vert : 12
         Le vent pleure ; le jet d’eau gèle ; c’est l’hiver. 12
         La rose s’est fanée et le marbre divin 12
         Déguirlandé des fleurs qui le liaient en vain, 12
15 Anxieux au vent froid où sa beauté se gerce, 12
         Sous la pluie indolente ou la cruelle averse, 12
         Sent le lierre velu qui monte au piédestal. 12
         Sinueux et dardant ses langues de métal, 12
         Serpent multiplié dont les nœuds l’étreindront, 12
20 Enlacer sa cheville et le mordre au talon. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie