REG_2/REG143
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LES ROSEAUX DE LA FLÛTE
L'Offrande
         La maison reste blanche entre ses noirs lauriers ; 12
         La pêche gonfle encor sa gorge aux espaliers 12
         Et la grappe mûrit parmi les pampres verts 12
         Et le soleil couchant, par les volets ouverts, 12
5 Jaunit le mur de stuc et le pavé de brique ; 12
         L’assiette d’étain clair près de la lampe unique 12
         Est vide, hélas ! et l’huile à jamais est tarie, 12
         Et, sur la table nue, aucune rêverie, 12
         Ni songe souriant ou fatigue amoureuse, 12
10 N’accoudera son geste las, ni, ténébreuse 12
         Et douce par le doux regret d’avoir vécu, 12
         L’Ombre aux chers yeux fermés de celle que tu fus 12
         Enfant, ne reviendra hanter la maison vide ; 12
         Car tu es morte, toi, de ne plus vouloir vivre 12
15 Et tes mains en partant, un soir, ont emporté 12
         La coupe pour y boire avec l’eau du Léthé 12
         L’oubli cruel et lent, et tu as pris, ô Sage, 12
         L’obole pour payer le funèbre passage, 12
         Et, pour que la nuit morne et pour que l’ombre noire 12
20 Soient douce à ta pensée et douce à ta mémoire, 12
         Tu portes lentement dans l’Érèbe sans aube 12
         Ta plus chère colombe et ta plus belle rose ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie