REG_2/REG150
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LES ROSEAUX DE LA FLÛTE
Le Passant
         Tu es belle d’avoir aimé secrètement 12
         — Non comme les mortels qui parlent dans le vent 12
         Et qui passent sans voir et qui n’écoutent pas 12
         L’écho mystérieux qui répond à leurs pas — 12
5 Mais, attentive et toute en toi silencieuse, 12
         La terre épanouie et la mer monstrueuse, 12
         Les sillons de la houle et les vagues du blé 12
         Et l’aurore indécise et le soir étoilé 12
         Et le chemin qui fuit le long de l’eau qui passe, 12
10 La Vie en pleurs qui rit et s’endort et que lasse 12
         La changeante saison ou le changeant amour 12
         Et l’éternel adieu et l’éternel retour ; 12
         Et ta bouche, à jamais souriante, est éclose 12
         D’avoir été pareille au sang fleuri des roses, 12
15 Et tu es belle, ô douce Amie aux yeux d’espoir, 12
         De toute ta douceur à jamais et d’avoir 12
         Écouté, lentement, rire dans le bois frais 12
         Une flûte d’argent derrière les cyprès. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie