REG_2/REG157
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
INSCRIPTIONS POUR LES TREIZE PORTES DE LA VILLE
Pour la Porte des Comédiennes
         Le chariot s’arrête à l’angle de mon mur. 12
         Le soir est beau, le ciel est bleu, les blés sont mûrs ; 12
         La Nymphe tourne et danse autour de la fontaine ; 12
         Le Faune rit ; l’Été mystérieux ramène 12
5 À son heure la troupe errante et le vieux char, 12
         Et celles dont le jeu, par le masque et le fard, 12
         Mime sur le tréteau où pose leur pied nu 12
         La fable populaire ou le mythe ingénu 12
         Et l’histoire divine, humaine et monstrueuse, 12
10 Qu’au miroir de la source, au fond des grottes creuses, 12
         Avec leurs bonds, avec leurs cris, avec leurs rires, 12
         La Dryade argentine et le jaune Satyre 12
         Reprennent d’âge en âge à l’ombre des grands bois. 12
         Venez ! l’heure est propice et la foule est sans voix, 12
15 Et l’attente sourit déjà dans les yeux clairs 12
         Des enfants et des doux vieillards, et, à travers 12
         Ma porte qui, pour vous, s’ouvrira toute grande, 12
         Hospitalière et gaie et lourde de guirlandes, 12
         Je vous vois qui venez, une rose à la main, 12
20 Avec vos manteaux clairs et vos visages peints, 12
         Toutes, et souriant, avant d’entrer, chacune 12
         Met le pied sur la borne et lace son cothurne. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie