REG_2/REG168
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LA CORBEILLE DES HEURES
Odelette II
         Je n’ai rien
         Que trois feuilles d’or et qu’un bâton
         De hêtre, je n’ai rien
         Qu’un peu de terre à mes talons,
5 Que l’odeur du soir en mes cheveux,
         Que le reflet de la mer en mes yeux,
         Car j’ai marché par les chemins
         De la forêt et de la grève
         Et j’ai coupé la branche au hêtre
10 Et cueilli en passant à l’automne qui dort
         Le bouquet des trois feuilles d’or.
         Accepte-les ; elles sont jaunes et douces
         Et veinées
         De fils de pourpre ;
15 Elles sentent la gloire et la mort,
         Elles tremblèrent au noir vent des destinées ;
         Tiens-les un peu dans tes mains douces :
         Elles sont légères, et pense
         À celui qui frappa à ta porte,
20 Un soir,
         El qui s’est assis en silence
         Et qui reprit en s’en allant
         Son bâton noir
         Et te laissa ces feuilles d’or,
25 Couleur de soleil et de mort…
         Ouvre tes mains, ferme ta porte
         Et laisse-les aller au vent
         Qui les emporte !
mètre profil métrique :
forme globale type :
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie