REG_2/REG178
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LA CORBEILLE DES HEURES
Odelette VII
         Je ne dirai de toi ni chanson
         Grave d’amour ou sourde de haine,
         Ni la bouche
         Chère à l’amour
5 Et douce à la haine,
         Ni tes seins, ni le frisson
         De tes cheveux, ni la fontaine
         Où, bouche à bouche,
         Tu riais la douceur à toi-même,
10 Ni ton nom
         À l’écho même.
         Les épines percent la haie,
         À la fleur survit la baie ;
         La terre croule
15 Le long des talus de la route ;
         Il a plu sur l’étang et sur la roseraie…
         Le chemin passe entre deux haies,
         L’écho bégaie,
         Un agneau broute,
20 Quelqu’un chante en tressant l’osier dans l’oseraie…
         Oui, c’est un peu l’automne,
         Déjà,
         Et rien de plus ;
         La terre lourde croule aux talus,
25 Quelqu’un chantonne
         En travaillant dans l’oseraie…
         Le chemin passe entre deux haies…
         Il n’y a rien de plus que cela,
         Il n’y a rien d’autre que cela,
30 Un jour passé et toi, le ciel, la terre, l’eau
         Et cette route qui va là,
         Et cette berge où je suis là
         Auprès de l’eau.
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie