REG_2/REG186
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
LA CORBEILLE DES HEURES
Odelette XI
         Chante si doucement que j’entende
         À travers ta voix d’autres voix,
         Sa tendresse sera plus tendre
         Si tu cueilles en une branche
5 Le murmure de tout le bois.
         Écoute, cette vague m’apporte
         L’écho lointain de toute la mer,
         Et sa rumeur profonde et forte
         Déferle toute en ce bruit clair ;
10 Ton pas, sur le seuil de ma porte,
         Sandales d’or, talon de fer,
         — Que la corbeille que tu portes
         Soit de jonc noir ou d’osier vert,
         Pleine de fleurs ou de feuilles mortes —
15 Ton pas sur le seuil de ma porte
         C’est la Vie et toute la Vie
         Qui entre et marche dans ma vie,
         Sandale souple ou talon lourd,
         Douce ou farouche,
20 Et le baiser nu de sa bouche
         Est tout l’Amour.
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie