REG_2/REG92
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
ARÉTHUSE
FLÛTES D’AVRIL ET DE SEPTEMBRE
Discours à Daphnis
         Le vent, au crépuscule, a soufflé dans les chênes, 12
         Daphnis ! la route est sombre au troupeau que tu mènes ; 12
         La brebis bêle, un bélier guette et l’agneau butte ; 12
         Le vent aigre est entré par les fentes des flûtes, 12
5 Tes lèvres qui baisaient jadis le bois y mordent ; 12
         La feuille morte, on voit mieux les ceps qui se tordent : 12
         Le sarment est le bras noueux de la vendange, 12
         Et le chemin bifurque à la saison qui change, 12
         Et voici que dans l’ombre hésite ta pensée, 12
10 Comme si tu voulais ouïr ta voix passée 12
         Dans l’écho qui l’appelle et où tu la retrouves 12
         Anxieuse et y disputant aux maigres louves 12
         Du regret les brebis de tes heures laissées, 12
         Au lieu de suivre sur le chemin tes pensées 12
15 Qui, à la suite, et dans le vent et par le soir, 12
         S’en vont vers le printemps, là-bas, et vers l’espoir 12
         Et vers l’aurore en fleurs et les avrils nouveaux, 12
         Avec le bélier grave et les calmes agneaux. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie