REG_2/REG95
Henri de Regnier
LES JEUX RUSTIQUES ET DIVINS
1897
ARÉTHUSE
FLÛTES D’AVRIL ET DE SEPTEMBRE
Les Présents maladroits
         Les fleurs de la fontaine et la force des flûtes, 12
         Où ma bouche, le soir, aux trous du buis s’ajuste, 12
         Ni les gâteaux de miel dans les corbeilles rondes, 12
         Ni les poires, ni la grappe, ni les colombes, 12
5 Ni la guirlande aussi que pour elle je tresse, 12
         N’ont fait venir à moi la petite Faunesse 12
         Qui danse, sous la lune, au bord de la forêt. 12
         Sa chevelure est rousse ; elle, nue ; on dirait 12
         Qu’elle a peur des gâteaux qui sont dans les corbeilles 12
10 À cause du miel doux que vengent les abeilles, 12
         Et que, pour elle, la colombe est la mémoire 12
         De quelque heure jadis blanche sur l’ombre noire 12
         Et qui roucoulerait au fond de sa pensée, 12
         Et, qu’en ma flûte rauque, hélas ! qui s’est lassée 12
15 De chanter mon désir mystérieux vers elle, 12
         Elle évoque, là-bas, saignante et paternelle, 12
         Au soleil qui la tanne et au vent qui l’étire, 12
         La dépouille du Faune et la peau du Satyre. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie