ROL_1/ROL23
Maurice Rollinat
Dans Les Brandes
Poèmes Et Rondels
1877
LA GUEULE
         O fatale rencontre ! au fond d'un chemin creux 12
         Se chauffait au soleil, sur le talus ocreux, 12
         Un reptile aussi long qu'un manche de quenouille. 12
         Mais le saut effaré d'une pauvre grenouille 12
5 Montrait que le serpent ne dormait qu'à moitié ! 12
         Et je laissai, l'horreur étranglant ma pitié, 12
         Sa gueule se distendre et, toute grande ouverte, 12
         Se fermer lentement sur la victime verte. 12
         Puis le sommeil reprit le hideux animal. 12
10 La grenouille, c'est moi ! Le serpent, c'est le mal ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie