ROL_1/ROL34
Maurice Rollinat
Dans Les Brandes
Poèmes Et Rondels
1877
LA SIESTE
         En regardant sauter les geais 8
         Sur les hautes branches d'un chêne, 8
         Délivré du spleen qui m'enchaîne. 8
         Béatement je m'allongeais. 8
5 Oh ! comme alors je me plongeais 8
         Dans la quiétude sereine, 8
         En regardant sauter les geais 8
         Sur les hautes branches d'un chêne ! 8
         Et, sans traiter un des sujets 8
10 Dont j'avais la cervelle pleine, 8
         J'attendais que la nuit d'ébène 8
         Eût effacé tous les objets, 8
         En regardant sauter les geais. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie