ROL_1/ROL39
Maurice Rollinat
Dans Les Brandes
Poèmes Et Rondels
1877
LA VIPÈRE
         Pauvre serpent, montre ta tête 8
         Aplatie et triangulaire. 8
         Par ce soleil caniculaire 8
         Dors en paix, formidable bête ! 8
5 Tu siffles comme une tempête, 8
         Mais j'ai pitié de ta colère. 8
         Pauvre serpent, montre ta tête 8
         Aplatie et triangulaire ! 8
         C'est bien doux qu'ici je m'arrête : 8
10 Sans te bénir, je te tolère, 8
         Car aujourd'hui l'amour m'éclaire, 8
         Et j'en ai l'âme toute en fête. 8
         Pauvre serpent ! montre ta tête ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie