SAM_1/SAM1
Albert Samain
Le Chariot d'or
1900
LES ROSES DANS LA COUPE
VERSAILLES
I
         Ô Versailles, par cette après-midi fanée, 12
         Pourquoi ton souvenir m'obsède-t-il ainsi ? 12
         Les ardeurs de l'été s'éloignent, et voici 12
         Que s'incline vers nous la saison surannée. 12
5 Je veux revoir au long d'une calme journée 12
         Tes eaux glauques que jonche un feuillage roussi, 12
         Et respirer encore, un soir d'or adouci, 12
         Ta beauté plus touchante au déclin de l'année. 12
         Voici tes ifs en cône et tes tritons joufflus, 12
10 Tes jardins composés où Louis ne vient plus, 12
         Et ta pompe arborant les plumes et les casques. 12
         Comme un grand lys tu meurs, noble et triste, sans bruit ; 12
         Et ton onde épuisée au bord moisi des vasques 12
         S'écoule, douce ainsi qu'un sanglot dans la nuit. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie