SAM_1/SAM36
Albert Samain
Le Chariot d'or
1900
ÉLÉGIES
         Tout dort. Le fleuve antique entre ses quais de pierre 6+6
         Semble immobile. Au loin s'espacent des beffrois. 6+6
         Et sur la cité, monstre aux écailles de toits, 6+6
         Le silence descend, doux comme une paupière. 6+6
5 Les palais et les tours sur le ciel étoi 6+6
         Découpent des profils de rêve. Notre-dame 6+6
         Se reflète, géante, au miroir de mon âme. 6+6
         Et la sainte-chapelle a l'air de s'envoler ! … 6+6
         Tout dort dans les maisons où regarde la lune. 6+6
10 Et ceux-là qu'éreinta la vie et son travail 6+6
         Jouissent, poings fermés, leur somme de bétail 6+6
         Ou galopent furieux la course à la fortune. 6+6
         Pour moi, je veille, l'âme éparse dans la nuit, 6+6
         Je veille, cœur tendu vers des lèvres absentes, 6+6
15 Parmi la solitude aux brises caressantes, 6+6
         Et la lune à travers les arbres me conduit. 6+6
         Paris est recueilli comme une basilique ; 6+6
         À peine un roulement de fiacre, par moment, 6+6
         Un chien perdu qui pleure, ou le long sifflement 6+6
20 D'une locomotive — au loin — mélancolique. 6+6
         Le silence est profond, comme mystérieux. 6+6
         La nuit porte l'amour endormi sous sa mante 6+6
         Et je n'entends plus rien dans la cité dormante 6+6
         Que ton haleine frêle et douce, ô mon amante, 6+6
25 Qui fait trembler mon cœur large ouvert sous les cieux. 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie