SIL_1/SIL23
Armand Silvestre
Les Renaissances
1870
LES VESTALES
Les Vestales
I
         Épris de cela seul que n'atteindront jamais 12
         Ni terrestres désirs ni ferveur sensuelle, 12
         J'ai dit aux cieux l'amour chaste dont je t'aimais, 12
         Splendeur des marbres blancs, virginité cruelle ! 12
5 De l'antique Beauté vision solennelle, 12
         Pour entr'ouvrir encor la pierre où tu dormais, 12
         De Paros révolté j'ai fouillé les sommets : 12
         — Car je te sais vivante et te crois éternelle ! 12
         Mais l'âme qui t'habite a des sérénités 12
10 Où se brisait le vol douloureux de mes rêves 12
         Dans l'infini des cieux nocturnes emportés : 12
         Après de longs combats et de rapides trêves, 12
         Vaincu de l'idéal, vaincu mais non lassé, 12
         J'ouvre à ses flèches d'or mon flanc toujours blessé ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie