SIL_1/SIL42
Armand Silvestre
Les Renaissances
1870
PAYSAGES MÉTAPHYSIQUES
Vespera
V
         Le vent frais a doublé les ailes de la nue 12
         Dont le soleil tombé, comme un Parthe qui fuit, 12
         Ensanglante le vol d'une flèche inconnue : 12
         L'herbe tremble au toucher des pieds froids de la nuit. 12
5 Vénus, qui de sa mère enfin s'est souvenue, 12
         Sur le flot éploré penche son front qui luit : 12
         L'innombrable baiser de l'onde la poursuit 12
         Vers son lit d'algue verte à peine revenue. 12
         Tout se hâte d'accord vers un commun retour ; 12
10 Et, rempli des senteurs qu'exhalent les pelouses, 12
         Sous les toits citadins où brûle encor le jour, 12
         Une à une, soufflant les lumières jalouses, 12
         Vers les lits parfumés des nouvelles épouses 12
         Le vent frais a doublé les ailes de l'Amour. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie