SIL_1/SIL44
Armand Silvestre
Les Renaissances
1870
PAYSAGES MÉTAPHYSIQUES
Vespera
VII
         Des souffles attiédis, sous les cieux taciturnes, 12
         Roulaient le fleuve errant des vivantes odeurs, 12
         Lointain enchantement des floraisons nocturnes, 12
         Du monde des parfums invisibles splendeurs ! 12
5 J'en oubliai l'effroi de ces ombres moroses 12
         Que l'heure, à nos cerveaux, comme aux monts vient asseoir, 12
         Et j'admirai comment l'air pénétrant du soir 12
         Fait jusque sous nos fronts monter l'âme des roses. 12
         J'avais maudit l'azur et ses illusions ; 12
10 Mais sentant, réveillé des mornes visions, 12
         Respirer sous mes pas l'argile maternelle, 12
         Le désir me surprit de me mettre à genoux 12
         Et d'adorer, perdu dans la nuit solennelle, 12
         Cette grande pitié de la Terre pour nous ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie