SIL_1/SIL54
Armand Silvestre
Les Renaissances
1870
A TRAVERS L'ÂME
Impressions
V
Souvenir
         Durant les soirs d'hiver longs et silencieux, 12
         Je pense au temps où seuls, près de l'âtre joyeux, 12
         Les cheveux dénoués et souvent demi-nue, 12
         Tu dormais dans mes bras, sitôt la nuit venue ; 12
5 Où mes baisers riaient et pleuraient tour à tour, 12
         Sur votre front sans tache, ô mon premier amour ! 12
         Et j'écoutais chanter ton cœur dans ta poitrine 12
         Et mes yeux enivrés, sous la toile mutine, 12
         Suivaient le flot charmant de ton corps amolli. 12
10 Et puis, comme un enfant, dans notre petit lit 12
         Je t'emportais joyeux, — éploré comme un saule, 12
         Ton front abandonné roulait sur mon épaule. 12
         Là, des baisers nouveaux, ardents, multipliés, 12
         S'élançaient sur ta bouche et mouraient à tes pieds ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie