SIL_1/SIL73
Armand Silvestre
Les Renaissances
1870
A TRAVERS L'ÂME
Impressions
XXIV
Taillade
         Le geste est saccadé, l'œil fatal, la voix brève, 12
         La douleur ironique et le rire nerveux ; 12
         Et c'est comme un frisson quand le souffle du rêve, 12
         Sans dérider son front, passe dans ses cheveux. 12
5 Inflexible héros de tout drame farouche, 12
         C'est le prince maudit, l'amant désespéré : 12
         L'âme du vieux Shakspeare a passé par sa bouche 12
         Où le vers de Racine expire déchiré. 12
         Plein de l'âpre souci de la sibylle antique, 12
10 C'est l'attente du Dieu qui règle ses fureurs ; 12
         Et, faite d'imprévu, sa verve romantique, 12
         Sait d'un rôle effrayant varier les terreurs. 12
         C'est un chercheur vaillant que torture sans trêve 12
         Le mal divin du Beau, qui, le long du chemin, 12
15 Sans cesse fouetté par l'aile d'or du Rêve, 12
         Erre, les yeux perdus et le front dans la main. 12
         Au lit froid de Rouvière, un jour la mort vous cloue, 12
         Et l'oubli sur vos noms passe comme la mer ; 12
         Mais la Muse vous aime et vous pleure et vous loue, 12
20 Fiers artistes épris d'un idéal amer ! 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie