SIL_2/SIL89
Armand Silvestre
NOUVEAUX SONNETS PAÏENS
LE PARNASSE CONTEMPORAIN II
1869-1871
VI
         Toi qui foules encor l'argile qui me pèse, 12
         Que ne suis-je moi-même à l'argile rendu, 12
         Mort glacé sous tes pas et sous l'herbe étendu, 12
         Sein brûlé que le froid de son linceul apaise ! 12
5 Que ne suis-je mêlé dans la cendre qui baise 12
         Le pli traînant du voile à ton flanc suspendu, 12
         Dans le monde vivant qui t'entoure perdu, 12
         Et de mes vains débris t'étreignant à mon aise ! 12
         Je deviendrais un peu de tout ce qui te sent, 12
10 De tout ce qui te voit, de tout ce qui te touche ; 12
         Fleur, je me sécherais aux chaleurs de ton sang, 12
         Ou fruit, je me fondrais aux saveurs de ta bouche ; 12
         — Je serais une proie à tout ce que tu veux 12
         Et je boirais dans l'air l'odeur de tes cheveux. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie