VER_2/VER60
Paul Verlaine
FÊTES GALANTES
1869
L'Allée
         Fardée et peinte comme au temps des bergeries, 6+6
         Frêle parmi les nœuds énormes de rubans, 6+6
         Elle passe sous les ramures assombries, 6−6
         Dans l’allée où verdit la mousse des vieux bancs, 6+6
5 Avec mille façons et mille afféteries 6+6
         Qu’on garde d’ordinaire aux perruches chéries. 6+6
         Sa longue robe à queue est bleue, et l’éventail 6+6
         Qu’elle froisse en ses doigts fluets aux larges bagues 6+6
         S’égaie un des sujets érotiques, si vagues 6+6
10 Qu’elle sourit, tout en rêvant, à maint détail. 6+6
         — Blonde, en somme. Le nez mignon avec la bouche 6+6
         Incarnadine, grasse, et divine d’orgueil 6+6
         Inconscient. — D’ailleurs plus fine que la mouche 6+6
         Qui ravive l’éclat un peu niais de l’œil. 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie