VER_21/VER630
Paul Verlaine
LE LIVRE POSTHUME
1893-1894
FRAGMENTS
II
         J'ai magnifié de vertus, 8
         Chère veuve, tes qualités. 8
         Ces hommages leur étaient dus 8
         Et je n'ai dit que vérités. 8
5 Ta patience de parole 8
         Et d'action à mon égard 8
         Mériterait une auréole. 8
         Toi belle et moi presque un vieillard, 8
         Presque un vieillard, presque hystérique, 8
10 Aux goûts sombres et ruineux, 8
         Évocation chimérique 8
         Des grands types libidineux, 8
         Tibère et tous, – et ta clémence 8
         Vis-à-vis de ces désirs fous, 8
15 Où sots plutôt dans leur immense 8
         Ambition de quatre sous. 8
         Et ta gentillesse divine 8
         Devant mes soupçons odieux, 8
         Quelle que fût leur origine, 8
20 Toi si belle et moi presque vieux. 8
         Et ton cœur, dans nos zizanies 8
         Éteintes enfin sur le tard, 8
         Plein des faiblesses infinies 8
         D'une maman pour son moutard. 8
25 Mais aussi ton esprit sagace 8
         Tenant tète à l'entêtement 8
         d'un moi triste ensemble et cocasse… 8
         Il est vrai que je t'aimais tant ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie