VER_4/VER130
Paul Verlaine
ROMANCES SANS PAROLES
1870
ARIETTES OUBLIÉES
VI
         C’est le chien de Jean de Nivelle 8
         Qui mord sous l’œil même du guet 8
         Le chat de la mère Michel ; 8
         François-les-bas-bleus s’en égaie. 8
5 La Lune à l’écrivain public 8
         Dispense sa lumière obscure 8
         Où Médor avec Angélique 8
         Verdissent sur le pauvre mur. 8
         Et voici venir La Ramée 8
10 Sacrant en bon soldat du Roy. 8
         Sous son habit blanc mal famé, 8
         Son cœur ne se tient pas de joie, 8
         Car la boulangère… — Elle ? — Oui dam ! 8
         Bernant Lustucru, son vieil homme, 8
15 A tantôt couronné sa flamme… 8
         Enfants, Dominus vobiscum ! 8
         Place! en sa longue robe bleue 8
         Toute en satin qui fait frou-frou, 8
         C’est une impure, palsembleu ! 8
20 Dans sa chaise qu’il faut qu’on loue 8
         Fût-on philosophe ou grigou, 8
         Car tant d’or s’y relève en bosse 8
         Que ce luxe insolent bafoue 8
         Tout le papier de monsieur Loss ! 8
25 Arrière ! robin crotté ! place, 8
         Petit courtaud, petit abbé, 8
         Petit poète jamais las 8
         De la rime non attrapée ! 8
         Voici que la nuit vraie arrive… 8
30 Cependant jamais fatigué 8
         D’être inattentif et naïf 8
         François-les-bas-bleus s’en égaie. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie