VER_7/VER278
Paul Verlaine
Amour
1888
IL PARLE ENCORE
         NI pardon ni répit, dit le monde, 3+6 a
         Plus de place au sénat du loisir ! 3+6 b
         On rend grâce et justice au désir 3+6 b
         Qui te prend d’une paix si profonde, 3+6 a
5 Et l’on eût fait trêve avec plaisir, 3+6 b
         Mais la guerre est jalouse : il faut vivre 3+6 c
         Ou mourir du combat qui t’enivre. 3+6 c
         Aussi bien tes vœux sont absolus 3+6 a
         Quand notre art est un mol équilibre. 3+6 b
10 Nous donnons un sens large au mot : libre, 3+6 b
         Et ton sens va : Vite ou jamais plus. 3+6 a
         Ta prière est un ordre qui vibre ; 3+6 b
         Alors nous, indolents conseilleurs, 3+6 c
         Que te dire, excepté : Cherche ailleurs ? 3+6 c
15 Et je vois l’Orgueil et la Luxure 3+6 a
         Parmi la réponse : tel un cor 3−6 b
         Dans l’éclat fané d’un vil décor, 3+6 b
         Prêtant sa rage à la flûte impure. 3−6 a
         Quel décor connu mais triste encor ! 3+6 b
20 C’est la ville où se caille et se lie 3+6 c
         Ce passé qu’on boit ,jusqu’a la lie, 3+6 c
         C’est Paris banal, maussade et blanc, 3+6 a
         Qui chantonne une ariette vieille 3+6 b
         En cuvant sa « noce » de la veille 3+6 b
25 Comme un invalide sur un banc. 9 a
         La Luxure me dit à l’oreille : 6+3 b
         Bonhomme, on vous a déjà donné. 3−6 c
         Et l’Orgueil se tait comme un damné. 3+6 c
         O Jésus, vous voyez que la porte 3+6 a
30 Est fermée.au Devoir qui frappait, 3+6 b
         Et que l’on s’écarte à mon aspect. 3+6 b
         Je n’ai plus qu’à prier pour la morte. 3+6 a
         Mais l’agneau, bénissez qui le paît ! 3+6 b
         Que le thym soit doux à sa bouchette ! 3+6 c
35 Que le loup respecte la houlette ! 3+6 c
         Et puis, bon pasteur, paissez mon cœur : 3+6 a
         Il est seul désormais sur la terre, 3+6 b
         Et l’horreur de rester solitaire 3+6 b
         Le distrait en l’étrange langueur 3+6 a
40 D’un espoir qui ne veut pas se taire, 3+6 b
         Et l’appelle aux prés qu’il ne faut pas. 3+6 c
         Donnez-lui de n’aller qu’en vos pas. 3+6 c
mètre profil métrique : 3÷6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie