VER_9/VER339
Paul Verlaine
Parallèlement
1889
LES AMIES
VI
SAPPHO
         FURIEUSE, les yeux caves et les seins roides, 6+6
         Sapho, que la langueur de son désir irrite, 6+6
         Comme une louve court le long des grèves froides, 6+6
         Elle songe à Phaon, oublieuse du Rite, 6+6
5 Et, voyant à ce point ses larmes dédaignées, 6+6
         Arrache ses cheveux immenses par poignées ; 6+6
         Puis elle évoque, en des remords sans accalmies, 6−6
         Ces temps où rayonnait, pure, la jeune gloire 6+6
         De ses amours chantés en vers que la mémoire 6+6
10 De l’âme va redire aux vierges endormies : 6+6
         Et voilà qu’elle abat ses paupières blêmies 6+6
         Et saute dans la mer où l’appelle la Moire, – 6+6
         Tandis qu’au ciel éclate, incendiant l’eau noire, 6+6
         La pâle Séléné qui venge les Amies. 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie