VIC_2/VIC15
Gabriel Vicaire
A LA BONNE FRANQUETTE
1892
Vingt-Cinq Ballades
IV
         Au long des sentiers fleuris, 7
         Avec ma petite muse, 7
         J’aime aller loin de Paris 7
         Essayer ma cornemuse. 7
5 Je paresse, flâne et muse, 7
         Bavardant, philosophant, 7
         La moindre chose m’amuse. 7
         Le poète est un enfant. 7
         Que vaudrait aux colibris 7
10 D’avoir la science infuse ? 7
         Nul besoin, pour être gris, 7
         De vieux vin de Syracuse. 7
         Si l’on veut que j’arquebuse 7
         Ou sonne de l’olifant, 7
15 Non, messieurs ; je me récuse. 7
         Le poète est un enfant. 7
         Mais quel est ce malappris ? 7
         Ce monstre à face camuse, 7
         Qui me lorgne avec mépris ? 7
20 Le monde ? ‒ Ah bah ! Je l’excuse. 7
         J’aime à voir ses yeux de buse, 7
         Ses larges pieds d’éléphant ; 7
         Je ris de sa grosse ruse. 7
         Le poète est un enfant. 7
Envoi
25 Prince, si je ne m’abuse, 7
         Béhémoth est triomphant. 7
         Allons quand même à Vaucluse. 7
         Le poète est un enfant. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie