VIC_2/VIC22
Gabriel Vicaire
A LA BONNE FRANQUETTE
1892
Vingt-Cinq Ballades
XI
         La douce nuit vient d’étendre 7
         Sur les bois son bleu manteau. 7
         Ma jolie, allons entendre, 7
         Assis au pied du coteau, 7
5 Les rossignols du château. 7
         Vois donc : La lune se lève ; 7
         Nous nous aimerons tantôt. 7
         Embarquons-nous pour le rêve. 7
         Notre jeunesse, à tout prendre, 7
10 Ressemble à ce vin nouveau 7
         Dont nul ne se peut défendre, 7
         Tant il vous monte au cerveau, 7
         Et nous buvons au cuveau. 7
         Mais la fête un jour s’achève ; 7
15 Il faut pleurer comme un veau. 7
         Embarquons-nous pour le rêve. 7
         Qu’elles étaient d’un vert tendre, 7
         Les feuilles de l’arbrisseau ! 7
         Qu’il faisait bon voir descendre 7
20 Le joli petit vaisseau ! 7
         La vie est comme un ruisseau, 7
         Si limoneuse et si brève ! 7
         La tombe touche au berceau. 7
         Embarquons-nous pour le rêve. 7
Envoi
25 Aussi frêle qu’un roseau, 7
         Près d’Adam, notre mère Ève 7
         File encor son blanc fuseau. 7
         Embarquons-nous pour le rêve. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie