VIC_2/VIC27
Gabriel Vicaire
A LA BONNE FRANQUETTE
1892
Vingt-Cinq Ballades
XVI
         Les papillons du matin 7
         S’en vont sur la mer qui brille. 7
         Sur les flots de vert satin 7
         Leur essaim bleu s’éparpille. 7
5 Puis la troupe entre en bisbille 7
         Et c’est comme un tourbillon. 7
         Va réveiller la jonquille ; 7
         Vole, vole, papillon ! 7
         Te voici, mon gai lutin, 7
10 Ma mignonne, ma gentille. 7
         J’entends ton rire argentin 7
         Qui me trouble et m’émoustille. 7
         Avec mon cœur qui frétille 7
         J’ai mis dans ton corbillon 7
15 Les grands biens de ma famille. 7
         Vole, vole, papillon ! 7
         Oh ! Dieu ! le joli tétin, 7
         Le tétinet qui pointille ! 7
         Il me faut le picotin 7
20 Qu’on doit à tout joyeux drille ; 7
         En place pour le quadrille. 7
         Le vent de ton cotillon 7
         M’arrive à peine, et je grille. 7
         Vole, vole, papillon ! 7
Envoi
25 Mais tu ris, méchante fille ; 7
         C’est un blond chef de rayon 7
         Qui, le soir, te déshabille. 7
         Vole, vole, papillon ! 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie