VIC_2/VIC31
Gabriel Vicaire
A LA BONNE FRANQUETTE
1892
Vingt-Cinq Ballades
XX
         J’ai l’âme tendre et simplette 7
         Et ne suis pas trop fendant. 7
         Par le monde, à l’aveuglette, 7
         Humble, je m’en vais rôdant. 7
5 Nulle épate. ‒ Et cependant 7
         Si je pouvais être mage 7
         Comme le Sâr Péladan ! 7
         Pas moyen ? ‒ Ah ! c’est dommage ! 7
         Que ne suis-je Décadent ! 7
10 Quand Rose est à sa toilette 7
         Elle plaît, c’est évident. 7
         Un bouton de violette ; 7
         Oui, mais rien de transcendant. 7
         Je reste, en la regardant, 7
15 Aussi sage qu’une image. 7
         Ah ! Dieu, le buisson ardent, 7
         Papus, la Môme-Fromage ! 7
         Que ne suis-je décadent ! 7
         Pâturer sous la houlette 7
20 Du gros berger de Médan, 7
         Mieux vaudrait la ciboulette 7
         Qu’on mangeait au temps d’Adam. 7
         Quant au Parnasse, oh ! tordant ! 7
         Regardez-moi ce plumage. 7
25 Le bon vieux n’a qu’une dent, 7
         Et quelle voix, quel ramage ! 7
         Que ne suis-je décadent ! 7
Envoi
         Prince, la fleur de cet âge, 7
         Ô mirifique pédant ! 7
30 Souriez à mon hommage. 7
         Que ne suis-je décadent ! 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie