VIC_2/VIC33
Gabriel Vicaire
A LA BONNE FRANQUETTE
1892
Vingt-Cinq Ballades
XXII
         Au bord de l’Yvette ou de l’Oise, 8
         On aime entendre, en s’endormant, 8
         La fauvette qui vous dégoise 8
         Joliment son léger tourment. 8
5 Le moineau, c’est un garnement, 8
         La bergeronnette est touchante. 8
         Oui, mais quel ensorcellement 8
         Tandis que le rossignol chante ! 8
         Dans la grande paix villageoise, 8
10 L’amante vient avec l’amant. 8
         L’une a des lèvres de framboise, 8
         L’autre un cœur qui jamais ne ment ; 8
         Tous deux s’adorent tendrement. 8
         Quelle belle serait méchante 8
15 Sous la splendeur du firmament, 8
         Tandis que le rossignol chante ! 8
         Fût-ce un notaire de Pontoise, 8
         Venu pour faire un testament ; 8
         Fût-ce une dame très bourgeoise, 8
20 Unie, oh ! par le sacrement ! 8
         Avec tout l’enregistrement, 8
         En cette nuit qui nous enchante 8
         Qui donc n’aurait le cœur aimant, 8
         Tandis que le rossignol chante ! 8
Envoi
25 Les ans s’écoulent. Tristement 8
         L’eau s’en va de l’urne penchante. 8
         Aimons-nous encore un moment, 8
         Tandis que le rossignol chante ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie