VIV_8/VIV285
Renée Vivien
Dans un Coin de Violettes
1910
LA LUNE CONSOLATRICE
         Et voici que mon cœur | s’épanouit et rit… 6+6
         Moi qui longtemps souffris, | me voici consolée 6+6
         Par ce noir violet | d’une nuit étoilée, 6+6
         Moi qui ne savais point | que la lune guérit ! 6+6
5 Moi qui ne savais point | que la lune console 6+6
         De tout le chagrin lourd, | de toute la rancœur ! 6+6
         Sa consolation | illumine le cœur 6+6
         D’un rayon éloquent | autant qu’une parole. 6+6
         Et d’un rayon furtif | comme un furtif bienfait 6+6
10 Elle se glisse au fond | torturé de mon âme, 6+6
         Elle se glisse avec | une douceur de femme. 6+6
         Et c’est insinuant | comme un obscur bienfait. 6+6
         Comme un obscur bienfait | s’insinue, elle glisse 6+6
         Tout le ciel émergeant | de l’ombre est radieux. 6+6
15 Éternellement chère | à mon cœur, à mes yeux, 6+6
         Sois louée à jamais, | Lune consolatrice ! 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie