VIV_8/VIV294
Renée Vivien
Dans un Coin de Violettes
1910
POUR LE LYS
         Ô Toi, Femme que j’aime ! | Ô Lys irréprochable ! 6+6
         Très chère qu’on ne peut | approcher qu’à genoux, 6+6
         Lève sur moi tes yeux | si doux et ton front doux ! 6+6
         Et que le repas soit | comme la Sainte Table. 6+6
5 Réveille, avec ta voix, | mes rêves somnolents. 6+6
         Voyant mon front fiévreux, | accablé par les rêves, 6+6
         Toute droite, dans la | pourpre et l’or tu te lèves, 6−6
         Toujours silencieuse, | avec tes gestes lents. 6+6
         Ô l’Image divine ! | Ô la Femme que j’aime ! 6+6
10 Qui fais que je m’éveille | avec la face au jour 6+6
         Et qui, par le pouvoir | immense de l’amour, 6+6
         As fait que le matin | m’est apparu moins blême. 6+6
         Ô puissance ! ô beauté | de la Femme que j’aime ! 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie