VIV_9/VIV309
Renée Vivien
Le Vent des vaisseaux
1910
PÉCHÉ D’ORGUEIL
         Le mensonge de ces | gloires immédiates 6−6
         Vers qui monte l’encens | de vaines aromates ! 6+6
         Ô mensonge de ces | paroles que l’on dit 6−6
         Et que pleure un poète, | en un beau soir maudit ! 6+6
5 Je porte dans mon cœur | et dans mon âme nue 6+6
         L’orgueil d’être farouche, | et d’être méconnue ! 6+6
         Et je garde, malgré | les deuils, mon cœur hautain 6+6
         Ainsi qu’un solitaire | en un pays lointain 6+6
mètre profil métrique : 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie